11 journalistes du quotidien « Le Soleil », arrêtés par la gendarmerie

0

SENKABARU – Un fait inédit. 11 journalistes du quotidien national « Le Soleil’ ont été brutalités, malmenés avant d’être arrêtés par la Gendarmerie nationale. Leur seul tort, c’est d’avoir osé défendre une entreprise pillée de toutes parts par un directeur général aussi «incompétent que véreux», a regretté le Bureau national exécutif du Syndicat des professionnels de l’information et de la communication du Sénégal, dans un communiqué.

Deux (2) autres journalistes ont été évacués aux urgences. Pour disperser la foule «déterminée, mais qui est restée pacifique», les éléments de la gendarmerie qui ont pris d’assaut l’entreprise depuis 12 heures, et renforcés par presque un contingent entier, y ont lancé des grenades lacrymogènes. Une situation «inacceptable» dans une maison de presse, laquelle est un espace de liberté par excellence. Depuis, ils ont encerclé Le SOLEIL.
«C’est inédit dans l’histoire cinquantenaire de la Sspp Le Soleil. Les travailleurs exigent la libération immédiate et sans condition de leurs camarades et interpellent les autorités. Ils annoncent une grève illimitée et la suspension de la parution du quotidien national. Le collège des délégués du personnel et l’intersyndicale du Soleil», lit-on dans le document.