Arrêté pour viol, le maitre coranique avoue avoir « avoir seulement regardé… »

0

Éclaboussé par une sale affaire de mœurs, M.C.F a été déféré au tribunal de grande instance de Diourbel. Maître coranique de son état, il aurait abusé sexuellement une sourde-muette qui a finalement contracté une grossesse de 04 mois selon des sources de Seneweb.

L’affaire a ébruité quand l’adolescente de 19 ans ressentait des douleurs au niveau de son bas-ventre. N.S.S a été conduite au niveau d’une structure sanitaire située à Touba par sa mère. Après consultation, la dame a été informée de l’état de grossesse de sa fille.

Interrogée, la sourde-muette a désigné son amant comme étant l’auteur des faits. Contacté au téléphone par les parents de N.S.S, le maître coranique a refusé la paternité du fœtus selon nos sources proches du parquet de Diourbel.

La famille de la victime a saisi la justice à travers une lettre plainte pour élucider l’affaire. A travers sa déposition, la sourde-muette a donné sa part de vérité des faits. Entendue au commissariat spécial de Touba, la fille âgée de 19 ans révélera :  » J’entretenais une relation amoureuse avec le maître coranique depuis des années. Ce dernier, par ailleurs mon voisin de quartier, m’appelait en vidéo via Whatsapp pour discuter avec moi à l’aide des gestes. Il m’a invitée nuitamment de le rejoindre dehors.

Ainsi, N.S.S a été conduite sous un arbre situé entre leurs deux domiciles, par son amant, d’après ses propos. Le maître coranique, dit-elle, l’a violée avant de lui ordonner de se taire .

Pour prouver ses allégations, la victime a exhibé le contenu de leur conversation à savoir les photos que le mis en cause lui avait envoyé via Whatsapp.

 » Je l’aimais profondément et il me menaçait de ne plus m’épouser si l’affaire ébruite au niveau du quartier Darou Miname de Touba. Mon copain m’a recommandé aussi de lui envoyer des vidéos nues et j’exécutais toujours ses ordres » révèle la sourde-muette qui a été assistée par un interprète en langue des signes.

Mis en cause dans cette rocambolesque affaire, le maître coranique a été arrêté par les éléments du commissariat spécial de Touba. Pour sa défense, M.C.F a nié partiellement les accusations de la victime.

« Je n’ai jamais violé ni entretenu une relation amoureuse avec N.S.S. Elle était seulement mon amie », a-t-il fait croire aux enquêteurs.

Mais le maître coranique a avoué avoir invité nuitamment la sourde-muette dans la rue pour discuter avec elle.

 » J’avais demandé à mon amie de se déshabiller et prendre en vidéo et en photo ses parties intimes. J’ai regardé les images seulement pour découvrir ses parties intimes », assume-t-il.

Selon des sources de seneweb, le mis en cause a supprimé ses conversations avec la victime avant son arrestation.

Il a été déféré lundi dernier au parquet de Diourbel pour viol sur une personne vivant avec un handicap.