Audience avec Macky Sall: Les imams et Oulémas du Sénégal reviennent sur la rencontre

0

SENKABARU – L’Association Nationale des Imams et Oulémas du Sénégal a rencontré, ce lundi la presse pour éclairer l’opinion publique sur leur audience avec le président de la République. L’association a obtenu une audience avec le chef de l’Etat suite à la déclaration des imams et des évêques le 20 décembre 2021, sur la paix pour les élections municipales qui devaient se tenir.

«Nous vous avions convié aujourd’hui pour vous faire part de notre audience avec le président de la République. Nous avons obtenu une audience avec le président de la République suite à la déclaration des imams et des évêques le 20 décembre 2021. Suite à cette rencontre de déclaration de paix pour les élections municipales qui devaient se tenir. Premièrement, il s’agissait des travaux de construction de finition de notre siège qui tardait à se faire. Quand nous avons rencontré le président de la République à la mosquée de Guédiawaye, il avait pris l’engagement de finir les travaux de construction de notre siège », a expliqué Imam El Hadj Oumar Diène, Secrétaire général de l’Association Nationale des Imams et Oulémas du Sénégal.

Il ajoute : « le terrain leur avait été offert par le Président Léopold Sédar Senghor en 1979. En 1981, le Président Abdou Diouf nous a remis le titre de propriété…Et quand le Président Macky Sall a décidé de le faire lors de l’audience nous lui avions interpellé sur ça, et il a accepté de prendre en charge entièrement les travaux. Nous lui avons suggéré des subventions, c’est-à-dire payer le personnel, l’électricité, les gardiens et les matériaux didactiques. Et des subventions pendant les grandes fêtes de Korité et de Tabaski. Il nous a accordé cette subvention ».

Imam Diène a rappelé que cette subvention date du temps de Senghor qui donnait à 100 imams 7000 F CFA chacun. Ensuite, Abdou Diouf a donné 15 000 F CFA, Abdoulaye Wade a donné 25 000 F CFA ensuite 50 000 F CFA et a augmenté le nombre. Et Macky Sall a su augmenté le nombre et a donné une subvention spéciale de 100 000 FCFA aux imams Ratibs de toutes les régions. Le président de la République nous posait le problème du croissant lunaire. Les fêtes religieuses pour qu’on les fasse ensemble dans l’unité ».

El Hadj Oumar Diène a aussi noté qu’ils ont effectué une tournée nationale qu’ils ont l’habitude de faire chaque année ou tous les deux ans. Cette tournée a eu lieu du 7 au 18 février 2022, sur l’étendue du territoire sénégalais. Selon lui, leur doléance au chef de l’Etat sur la rémunération des imams a été retirée de la liste, car dit-il : « Quand ils ont évalué qu’il y a 22 194 mosquées au Sénégal, 655 Grandes Mosquées, 22 grandes familles religieuses  au Sénégal, 841 églises au Sénégal et 7 cathédrales, on ne peut pas rémunérer les musulmans et laisser les chrétiens. Le chef de l’Etat nous a dit qu’il a des problèmes avec les enseignants cela n’est pas encore réglé, il ne peut pas promettre ce qu’il ne peut pas faire », dit-il.

Pressafrik