Bilan 2019 sur la migration au Maroc : 505 organisateurs clandestins et 27.317 candidats dont des sénégalais arrêtés

0

La Direction Générale de la sûreté nationale (DGSN) du Maroc a présenté son bilan au titre de l’année 2019 et son programme d’action pour 2020 hier 23 Décembre. Une analyse qualitative du graphique de la criminalité pour l’année 2019 fait ressortir « 639.116 affaires répressives, dont 577.775 ont été clarifiées, avec un taux de réussite d’environ 90,4% (pourcentage de cas résolus), tandis que 644.025 personnes ont été traduites en justice, dont 43.008 femmes et 23.764 mineurs », indique le communiqué de la DGSN.

Pour ce qui est de la lutte contre les réseaux criminels, il a été procédé en 2019 à l’arrestation de 990 individus soupçonnés d’être liés à 509 réseaux criminels s’activant dans le vol sur la voie publique ainsi que l’arrestation de 505 organisateurs d’opérations de la migration clandestine soupçonnés d’être impliqués dans 62 réseaux criminels spécialisés dans la traite des êtres humains et l’organisation de la migration clandestine, renseigne la DGSN. En plus de l’arrestation de 27.317 candidats à la migration irrégulière, dont 20.141 de nationalité étrangère dont des sénégalais et la saisie de 3.021 faux documents de voyage ou pièces d’identité.

Pour rappel, le Royaume Chérifien constitue un des points de passage, vers les Iles Canaries des migrants et plusieurs réseaux avec des responsables sénégalais qui faisaient passer clandestinement des centaines de migrants démantelés.

Quant au nombre des personnes interpellées dans les affaires liées à la drogue, il a atteint 127.049 personnes, soit une augmentation de 38% par rapport à l’année précédente avec un record enregistré dans les quantités de drogues saisies grâce aux opérations conjointes des services de la Sûreté nationale et des services de la Direction Générale de la Surveillance du Territoire, annonce aussi la DGSN sans préciser leur nationalité.

Leral.net