Casamance: 9 militaires seraient détenus par le MFDC

0

SENKABARU – Deux soldats sénégalais de la Mission de la Cédéao en Gambie (Ecomig) et un présumé rebelle casamançais ont été tués lundi dans un accrochage dans l’ouest de la Gambie, a indiqué l’état-major sénégalais. La Dirpa, de son côté, a sorti un communiqué pour dire que l’accrochage du 24 janvier 2022 survenu en Gambie, au sud de Bwiam, sur L’axe Kampanti – Kappa – Kambagol, s’est produit dans le cadre d’une action de sécurisation et de lutte contre les trafics illicites, notamment contre l’exploitation criminelle du bois sur la frange frontalière avec la Gambie.

Au cours des affrontements consécutifs à une vigoureuse action militaire, écrit la Dirpa, 1 rebelle a trouvé la mort et 3 autres ont été faits prisonniers.

De même, 9 militaires portés disparus seraient probablement détenus en
otage par le MFDC. Selon toujours notre source, les opérations se poursuivent pour les retrouver et sécuriser la zone.

Le document de rappeler que durant les cinq derniers mois, 77 camions
transportant illégalement du bois provenant du Sénégal ont été immobilisés par Ie cinquième Détachement sénégalais (DETSEN5/MICEGA) déployé au sein de la Force internationale en Gambie. « Plus que jamais engagées dans leur mission sacrée de protection du sanctuaire national, les Armées continueront à sinvestir sans relâche pour retrouver les disparus et pour la préservation du potentiel forestier », indique encore la Dirpa.

Emedia