Concertation sur le bâtiment : Hamady Dieng annonce la mise en place d’une cellule

0

Le directeur général de l’Agence de construction des bâtiments et édifices publics (Acbep) ouvre un grand chantier. Il s’agit de mettre en place une cellule de concertation sur le bâtiment, selon un communiqué parvenu à Seneweb.
«Nous allons mettre en place une cellule de concertation sur le bâtiment, pour «ne pas être dupé régulièrement par les entreprises», a-t-il annoncé au cours d’une rencontre. Car, il y a des entreprises qui ont «toute leur structure dans un sac».
Il dit : «L’entreprise, le numéro de téléphone de l’entreprise sont dans le sac. Ils passent chez moi, récupèrent un marché qu’ils ne terminent jamais. Ils le font ailleurs. J’ai pris l’initiative de rassembler tous ces acteurs pour qu’ensemble, on puisse avoir un répertoire sur lequel on va identifier et noter tous les entrepreneurs qui interviennent dans nos différentes structures, pour que nul n’ignore quand il y aura faute qu’on puisse sévir pour arrêter l’hémorragie qui est en train de tuer le bâtiment.»
Il ajoute : «Nous ne sommes pas prétentieux pour dire qu’il faut éliminer toutes les structures, parce que la demande sénégalaise en termes de bâtiment, l’agence, quand on regarde aujourd’hui son niveau, ne peut pas tout prendre en charge. Mais qu’il y ait une harmonisation pour ce que nous devons prendre, nous le prenons, et ce que les autres doivent prendre, qu’ils le prennent.»
Sous ce rapport, Hamady Dieng signale qu’il appartiendra à l’Acbep d’encadrer les entreprises. Parce que, soutient-il, «on a plus de compétence, plus d’expérience et plus disponible qu’eux».
Comme exemple, le patron de l’Acbep indique : «Tu prends le ministère de l’Intérieur ; la mission régalienne n’est pas de construire. Idem pour le ministère de la Santé. Ils peuvent avoir des techniciens qui suivent le bâtiment, qui peuvent être accompagnés par l’Acbep qui n’a aucune autre activité que de construire les bâtiments de la République.»
Pour lui, «aucune autre structure de la République ne sera évaluée sur le nombre et la qualité de constructions, contrairement à l’Acbep qui a pour vocation et cœur de métier la construction».