Conseil Présidentiel pour l’Emploi et l’Insertion des jeunes: Le Mouvement Matam dit NON condamne les propos du représentant de la région de Matam

0

Ce Jeudi 22 avril s’est tenu à Diamniadio le Conseil Présidentiel sur l’Emploi et l’Insertion des jeunes sous la direction du Chef de l’Etat M. Macky Sall. Ce conseil Présidentiel était une occasion d’entendre la jeunesse du Sénégal représentée à travers les 14 régions. La région de Matam a été représentée par Monsieur Amadou Yaya BA, son Président de Conseil Régional de la Jeunesse.

Monsieur BA, dès l’entame de son propos s’est débarrassé de son manteau de représentant des jeunes de la région pour enfiler celui de porte-parole du CRD de Matam.
Le Comité Régional de Développement (CRD) de la région Matam n’est-il pas présidé par son Gouverneur ? Pourquoi lui-même n’a-t-il pas parlé au nom de sa région ? Serait-il absent de la réunion ? Aurait-il signé une procuration en faveur de Monsieur BA ? Pourquoi Monsieur Ba a accepté de parler au nom du CRD ? Qu’est ce qui est recherché dans cette prise de parole ? Autant de questions dont le contenu de la déclaration de Monsieur nous laisse encore et encore dans le doute, dans l’étonnement, dans la déception…

A l’entendre parler tout matamois ordinaire et normal se poserait naturellement les questions suivantes :
Serions-nous dans un autre Matam ?
Parlerait-il pour une autre jeunesse, une jeunesse d’un autre terroir ?
Revenons-en aux faits, nous voulons dire aux chiffres balancés par Monsieur BA. Sans remettre en cause le bien fondé de ses allégations, nous nous sommes permis d’interpeller les responsables des conseils locaux à la base. Les réponses reçues de ces derniers ne permettent pas de se faire une opinion tranchée sur la situation. En effet disent-ils qu’aucune instance du conseil de la jeunesse ne leur a saisi sur cette question. Fort de ce constat et vu le tollé suscité par l’intervention du « représentant des jeunes de la région »,
le Mouvement Matam dit Non fustige la démarche,
Le Mouvement Matam dit NON, soucieux de l’équité , de la transparence dans la gestion des ressources publiques exige un audit des chiffres présentés par le Président du Conseil Régional de la Jeunesse de Matam lors de son allocution,
Le Mouvement Matam dit NON demande une publication sans délai de la liste des projets et personnes bénéficiaires des financements dont monsieur le président du CRJ (Conseil Régional de la Jeunesse) de Matam fait allusion dans son discours.

Revenant sur le Programme Agri-jeunes, le Mouvement Matam dit NON se demande comment un responsable des jeunes à ce niveau de responsabilité serait aussi amateur jusqu’à confondre un programme agricole intervenant dans une zone géographique à un programme agricole national dédié exclusivement aux jeunes. Ignorance ou manœuvre politicienne, des deux une évidence s’est dessinée Monsieur Ba est un naïf, malléable et corvéable à merci.
Le mouvement Matam dit NON ne peut s’empêcher de l’interpeller sur la question suivante : les régions ciblées par le programme Agri-jeunes n’auraient-elles pas d’autres programmes agricoles qui leur sont spécifiquement destinées ? Si oui, le Mouvement Matam dit Non lui demande de faire son mea culpa . Si par contre la réponse est non, le Mouvement Matam dit Non serait en droit d’accuser l’État de délit de négligence et de manque de considération envers sa propre population rurale qui n’a comme principale source de revenus que la terre .
Nous passons sous silence certaines incohérences de cette sortie triste de monsieur BA qui a réussi la prouesse à donner de la nausée à ceux qui étaient sensés de le soutenir .

Le mouvement Matam dit NON condamne avec la dernière énergie cette sortie malheureuse et honteuse qui n’honore pas la jeunesse de la région de Matam .