Coupe du monde féminine: le Mali remplace le Nigeria

0

L’équipe du Mali va remplacer celle du Nigeria à la prochaine Coupe du monde, prévue du 22 septembre au 1er octobre en Australie. Les Maliennes y affronteront notamment les Françaises et les Australiennes. Les Nigérianes ont été retirées du tournoi suite à une décision des autorités de leur pays, a assuré la Fédération internationale de basket-ball (FIBA).

« Je veux dire ‘wow’. Je pense que je ne porterai plus jamais le vert et blanc. » Ce 2 juin 2022, Ezinne Kalu, la charismatique meneuse de jeu de l’équipe de basket-ball féminine du Nigeria, a fait part de sa sidération, sur les réseaux sociaux. Sa sélection, triple championne d’Afrique en titre, a en effet été écartée de la prochaine Coupe du monde, prévue du 22 septembre au 1er octobre 2022 en Australie. Un terrible coup dur pour une équipe qui a disputé les quarts de finale du Mondial 2018 et les JO 2021.

Un conflit interne à l’origine de cette disqualification

Cette disqualification du Mondial 2022 a été expliquée ainsi par la Fédération internationale (FIBA) dans un communiqué : « La FIBA a été informée aujourd’hui de la décision du président du Nigeria [Muhammadu Buhari, Ndlr] de retirer la fédération nationale de basket-ball du pays (NBBF) de toutes les compétitions internationales et des autres activités liées au basket-ball pour les deux prochaines années. Après des discussions avec la NBBF, et malgré la demande de la FIBA, il est devenu clair que la décision du gouvernement nigérian ne permet pas à la NBBF de confirmer sa participation à la Coupe du monde. »

Le gouvernement nigérian a en effet pris cette décision drastique le 12 mai, en raison d’une crise de gouvernance au sein de la fédération. En janvier, deux élections séparées se sont tenues pour la présidence de la NBBF. Le président sortant Musa Kida a remporté un scrutin, tandis que l’autre a été gagné par Igoche Mark.

Le Mali dans le groupe de la France

Autre conséquence : « Le Mali, classé 4e du Groupe B du Tournoi de qualification pour [le Mondial 2022], est invité à participer à la Coupe du monde », ajoute la FIBA. Une annonce qui a ravi l’intérieure de l’équipe nationale malienne, Kankou Coulibaly. « J’étais choquée d’entendre ça. On ne s’attendait pas à aller en Coupe du monde, comme ça. C’est très fort émotionnellement, souffle celle qui avait perdu face au Nigeria 70-59 la finale du dernier Championnat d’Afrique. Je n’arrive pas à croire qu’on est invitées pour le Mondial. »

La joueuse de 32 ans savait certes que les Nigérianes étaient sur la sellette. Elle ne s’attendait toutefois pas forcément à prendre leur place, dans un groupe B qui comprend la France, la Serbie, le Japon, le Canada et l’Australie. « Ces adversaires sont très forts par rapport à nous. Notre équipe est encore trop jeune. Ça va se jouer à l’expérience, souligne Kankou Coulibaly, qui y voit surtout un bonus pour le Mali. Il faut y aller sans pression. Si on gagne, on gagne. Et si on perd, ça ira quand même. On n’était pas prêtes à aller en Coupe du monde comme ça. »