De l’origine et du sens du «Bourd»

0

Le ‘Bourde’ est un panégyrique dédié au Sceau des Prophètes et c’est l’œuvre du grand soufi égyptien Imam Al Bouchari. Cette œuvre sublime dont le poème le plus célèbre, ‘Al Bourda’ ou le poème du Manteau, est décrypté en prélude au Maouloud, et durant 10 jours, aussi bien à Tivaouane que dans les autres coins du pays, à travers les mosquées et les ‘Bourdes’ populaires décentralisés».
Toutefois, il signale, sur les ondes de Sud Fm, qu’il faut rappeler que Mame El Hadj Malick Sy a écrit une œuvre plus complète et plus sublime qui retrace la vie et l’œuvre du prophète Seydina Mouhamed (PSL) dès sa naissance jusqu’à sa mort.
«Mais, par modestie et par respect au savoir, il a préféré qu’on décline l’œuvre de Bouchari durant les 10 premiers jours. Ce faisant, il nous a demandé de réciter son œuvre durant la nuit du Maouloud, nuit qui commémore la naissance du Prophète, qui est le model universel», a soutenu le religieux.
Résumant ainsi le sens du ‘’Bourde’’, «El Hadj Malick Sy fut l’un des continuateurs non seulement du modèle prophétique, mais de la mission prophétique. Il a choisi, durant toute sa vie, de ne célébrer qu’un seul événement : la naissance du Prophète Mouhamed (PSL). Donc, le Maouloud, pour El Hadj Malick Sy et pour la Ummah Islamique, est un moment fort pour exalter et chanter les louanges du Prophète, mais aussi une façon de revisiter le model universel et de s’en inspirer.»