Disparition de Ndiaga Mbaye: 15 ans déjà !

0

Parolier hors pair, Ndiaga Mbaye est de ce lot d’artistes à l’imagination féconde et très utile. Sa discographie est principalement composée de chansons dont les thèmes, de vraies leçons de vie, ont toujours trait avec la vie en société. Beaucoup d’artistes s’inspirent de lui aujourd’hui et puisent dans son inépuisable musique. Alité et très affecté, il décède finalement le 13 février 2005 à l’âge de 57 ans.

« Il fait partie des artistes qui m’ont fait aimer la musique ». Cette phrase est l’une parmi tant d’autres prononcée par l’artiste Youssou Ndour à l’annonce de la mort de Ndiaga Mbaye. Né en 1948 dans la région de Fatick, d’une lignée de griots, Ndiaga Mbaye va faire montre d’une maitrise parfaite de la chanson traditionnelle. Exempte de folklore pour la plupart, ses morceaux sont écoutés par toutes les tranches d’âge, de sept à soixante-dix-sept ans. C’est parce qu’il s’agit avant tout d’une musique qui privilégie la fond au détriment de la forme. Eduquer : telle demeurera la vocation de Ndiaga Mbaye durant sa carrière.

Durant ses 35 ans de carrière, le grand parolier de la musique traditionnelle sénégalaise aura gagné l’estime et la considération de plus d’un. Il chantera en duo avec des artistes tels que Baba Maal, Didier Awadi, Youssou Ndour et le groupe Positive Black Soul qui, par ces gestes, reconnaissent le talent de cet homme de culture profondément attaché aux valeurs ancestrales. Les paroles de Ndiaga Mbaye contiennent en vérité de la sagesse et de la spiritualité.

Malade et alité, l’artiste s’efface de la scène publique pendant plus de 2 ans. Il décède finalement à l’hôpital Principal de Dakar, le 13 février 2005, à l’âge de 57 ans.

Source IGFM

Leave A Reply

Your email address will not be published.