ENCOMBREMENT : UNE LOI POUR SANCTIONNER LES CONSTRUCTEURS DE BÂTIMENTS

0

Les constructeurs de bâtiments sont avertis. Bientôt, l’Etat du Sénégal va adopter une nouvelle loi pour corser les sanctions concernant les producteurs de déchets qui encombrent les voies publiques. « Nous allons prendre un Loi, ces jours ci, pour obliger les constructeurs de bâtiments avec des sanctions dures au plan pécuniaire et pénal » a annoncé le président de la République, Macky Sall, qui a constaté « des saletés partout dans les villes ». « Vous construisez, vous cassez tout et vous laissez les gravats (sur la voie publique) sans les ramasser et les ramener au dépotoir », a déploré le chef de l’Etat, ce samedi, 16 novembre 2019.

Pour se débarrasser définitivement de l’insalubrité dans nos villes, Macky Sall propose aux acteurs de changer le système de gestion des ordures. « Le système n’est ni opérationnel ni efficace encore moins efficient », a-t-il regretté. Pour lui, « zéro déchet suppose une gestion alternative des déchets qui pourrait être couteuse en ressource ».

Macky Sall avait procédé, au mois d’août dernier, au Centre de Conférence International Abdou Diouf (CICAD) à Diamniadio, au lancement de la Campagne Nationale de Promotion de la Propreté (CNPP). Il venait ainsi de matérialiser sa décision prise le 2 Avril 2019 lors de sa prestation de serment. « Il y a urgence à mettre fin à l’encombrement urbain, à l’insalubrité, aux occupations illégales de l’espace public et aux constructions anarchiques », disait-il. Ainsi, le chef de l’Etat appelait à une mobilisation générale pour un Sénégal plus propre, un Sénégal « zéro déchet ». Selon le Président, 20 milliards de F CFA sont dépensés chaque année dans ce secteur sans que des résultats positifs s’en suivent.

Emedia