Faux médicaments: le ministre de la Santé annonce des « sanctions sévères » contre les personnes coupables

0

Abdoulaye Diouf Sarr, ministre de la Santé et de l’Action Sociale, s’est prononcé sur la vente non-autorisée de médicaments saisis à Dakar. Il a qualifié cet acte de « criminel » et annoncé des « sanctions sévères contre les personnes coupables de ce trafic illicite ».

« L’utilisation de faux médicaments relève d’un comportement criminel de la part de ceux qui le font et ce que je peux vous dire et qui est certain, c’est que toutes les conséquences seront tirées et s’il a lieu de sanctionner, nous le ferons en toute responsabilité. » a déclaré le ministre lors du séminaire organisé samedi 18 mars par la coalition Benno Bokk Yaakaar.

Il a ajouté: « La convention médicrime est déjà ratifiée au Sénégal, c’est pourquoi, le traitement de ce dossier sera un traitement d’une rigueur sans faille ».

Selon le patron des blouses blanches, le médicament occupe une place importante dans notre système de santé. « Ce que nous pouvons dire c’est que, quelle que soit l’issue, ceux qui sont à l’origine de ce crime, verront en réalité les conséquences des actes posés», a promis le ministre.

Abdoulaye Diouf Sarr a par la suite rassuré tout septique sur cette affaire en disant : « Nous suivons la situation avec rigueur. Toutes les personnes impliquées dans cette affaire seront identifiées et sanctionnées sévèrement à la hauteur de leurs actes. On ne badine pas sur ça. Même si les personnes arrêtées pour cette affaire sont toujours en garde à vue, l’affaire sera en instruction et l’enquête sera menée jusqu‘au bout.»