Gestion pandémie Covid-19: Aminata Touré vole au secours de Macky Sall

0

Le Président Macky Sall peut visiblement compter sur le soutien d’Aminata Touré, ancienne présidente du Conseil Economique Social et Environnemental (CESE) qui suit de très près la situation de la Covid-19 sur l’étendue du territoire national. Elle affirme que les efforts du chef de l’Etat dans la lutte contre le coronavirus sont à saluer.

Contacté par nos confrères de « L’AS », Aminata Touré a tenu des propos qui vont sans doute réconforter le chef de l’Etat au moment où beaucoup d’observateurs affirment que ses proches l’ont laissé seul sur le champ de bataille. « Il faut saluer la mesure de gratuité de l’oxygène au niveau des structures  privées prise par le président de la République. L’écrasante majorité de nos compatriotes n’a pas les moyens de payer le coût de l’oxygène dans les structures privées vers lesquelles elles se tournent quand les structures publiques sont pleines. Sans cette mesure de gratuité de portée générale, seuls les très nantis auraient alors une chance de survie dans les structures privées », a déclaré l’ex Première ministre.

Selon Mimi Touré « les 35 centrales de production d’oxygène vont rendre les structures hospitalières autonomes et ceci va améliorer les chances de guérison de très nombreux patients. L’arrivée de 5 millions de vaccins annoncée va permettre de renforcer le niveau de protection des Sénégalais et surtout la production sur place de vaccins est la solution pérenne », a expliqué l’ancienne ministre de la Justice.

A en croire Aminata Touré, dans le contexte présent, il faut une extrême vigilance car le variant Delta est extrêmement contagieux. « Il faut sensibiliser nos concitoyens sur le port du masque, l’hygiène des mains et éviter les rassemblements. Il faut fortement encourager nos concitoyens à se faire vacciner », a-t-elle expliqué.
Et d’ajouter : « Nos chefs religieux et autres leaders doivent aussi aider à convaincre les populations de l’utilité du vaccin pour elles-mêmes et leurs familles ».

Poursuivant, Aminata Touré indique que la question sanitaire doit être une préoccupation centrale et prioritaire, elle doit reléguer au second plan toute autre question. « C’est ensemble qu’il nous faut gagner la bataille car le virus lui ne fait pas de différence entre les partis politiques, les obédiences religieuses ou les appartenances ethniques ».