Guerre en Ukraine: exclue du Mondial 2022, la Russie dénonce une « discrimination »

0

SENKABARU – C’est un tremblement de terre qui était attendu. La FIFA et l’UEFA, réunies ce lundi, ont pris la lourde décision de suspendre jusqu’à nouvel ordre toutes les équipes nationales russes, ainsi que tous les clubs du pays de Vladimir Poutine, en raison de l’invasion de l’Ukraine et de la guerre y étant menée par le président russe. Autrement dit, la Sbirna ne pourra pas affronter la Pologne le 24 mars prochain en barrage de la Coupe du monde 2022, ce qui l’écarte automatiquement. La Fédération du pays des tsars n’a pas tardé à réagir, pointant du doigt une mesure « discriminatoire » et alertant sur un acte qui « divise la communauté sportive mondiale ».

« L’Union russe de football est catégoriquement en désaccord avec la décision de la FIFA et de l’UEFA de suspendre toutes les équipes russes de participer aux matches internationaux pour une durée indéterminée. Nous pensons que cette décision est contraire aux normes et principes de la compétition internationale, ainsi qu’à l’esprit du sport. Elle a un caractère discriminatoire évident et nuit à un grand nombre d’athlètes, d’entraîneurs, d’employés de clubs et d’équipes nationales et, surtout, à des millions de supporters russes et étrangers, dont les organisations sportives internationales doivent protéger les intérêts en premier lieu. […] Nous nous réservons le droit de contester la décision de la FIFA et de l’UEFA conformément au droit international du sport. »

Pressafrik