GUINEE BISSAU/ Tentative de coup d’Etat: 3 officiers limogés

0

En Guinée-Bissau, trois officiers supérieurs de l’armée bissau-guinéenne ont été relevés de leur fonction. C’est le premier changement au sommet de la hiérarchie militaire, après le coup d’État du 1er février.

Il s’agit du chef d’état-major adjoint, le général Mamadù Krumah Turé, du commandant en chef de la Marine, l’amiral Carlos Alfredo Mandugal, et du commandant de la Garde nationale, le colonel Sadio Cissé. Aucune explication officielle n’a encore été donnée à propos de cette décision.

Selon plusieurs observateurs, ce changement important à la tête de l’armée serait la conséquence logique de l’attitude des officiers en question lors de l’assaut du siège du gouvernement par des militaires et policiers dont certains sont encore en fuite.

Cette attaque avait eu lieu alors que le gouvernement bissau-guinéen était en plein conseil des ministres. Il y avait le président Umaro Sissoco Embalo, son Premier ministre Nuno Gomes Nabiam et les membres de gouvernement. Ceux-ci étaient restés bloqués sous les tirs des assaillants et les renforts n’étaient venus que cinq heures plus tard.

 

D’ailleurs, le chef d’état-major des forces armées, le général Biaguê Na Ntan, n’avait pas caché sa déception face à ce qu’il avait appelé l’immobilisme coupable de la haute hiérarchie militaire.

 

RFI