Hausse annoncée du prix de l’électricité : «Aar li nu bokk» fustige la mesure

0

« Aar li nu book » s’insurge contre la hausse annoncée du prix de l’électricité en décembre 2019. Pour cette plateforme, qui a réuni en assemblée générale, le 23 novembre 2019, à Dakar, les organisations citoyennes et politiques ainsi que des représentants venus des régions du Sénégal (Saint-Louis, Thiès, Louga, etc.) et de la diaspora, cette mesure n’est pas opportune. Elle considère que le gouvernement n’aurait pas eu besoin de recourir à la hausse du prix de l’électricité, « s’il avait géré les permis d’exploration de pétrole et de gaz d’une manière avantageuse pour le pays ». Sonnant la mobilisation, « Aar li nu bokk » invite les citoyens à exprimer leur désaccord. Cette rencontre a été également une occasion pour les membres de la plateforme de réaffirmer leur engagement « à poursuivre le combat pour la transparence dans la gestion des ressources pétrolières et gazières du Sénégal ». Ils soutiennent que leur combat a permis d’attirer et de maintenir l’attention des Sénégalais et de la communauté internationale « sur les scandales et les actes de mal gouvernance constatés dans la gestion des permis d’exploration et d’exploitation des ressources du Sénégal ».  Il a aussi poussé le gouvernement « à ouvrir une action judiciaire publique et à entendre les principaux protagonistes, reconnaissant ainsi qu’il y a bien eu des actes de nature à justifier une action de la justice ».  « Aar li nu bokk » invite également la justice sénégalaise « à agir de manière rapide et impartiale pour retrouver et sanctionner tous ceux qui se seront rendus coupables  d’actes de corruption dans la gestion du pétrole et du gaz ». Elle promet de « veiller au grain et n’acceptera aucune décision judiciaire tendancieuse et inéquitable ». Après avoir évalué la structuration et le mode de fonctionnement, la plateforme a confirmé le Comité de coordination comme étant l’instance délibérative chargée de prendre les décisions au nom de tous les membres. L’Assemblée générale a désigné Guy Marius Sagna et Ndèye Fatou Diop Blondin comme coordonnateurs de la plateforme pour les six mois à venir, en remplacement du Dr Cheikh Tidiane Dièye et Aliou Sané.

Soleil