Île à Morfil: Le collectif CODIAM établit ses doléances

0

SENKABARU – Des ressortissants des villages situés dans l’Ile à Morfil, réunis au sein du Collectif pour la défense des intérêts de l’Ile à Morfil (CODIAM), ont réclamé, vendredi, la communalisation de cette partie du Fouta ainsi que le retour du sous-préfet dans le chef-lieu d’arrondissement de Saldé, a appris l’APS. « Le Collectif pour la défense des intérêts de l’Ile à Morfil (CODIAM) souhaite avoir l’accord du président de la République pour la création de deux entités territoriales issues de la commune actuelle, l’une située dans le Dièry centrée sur Bocké-Dialloubé et l’autre installée dans le Walo (l’Ile à Morfil) autour de Saldé », a plaidé Makhtar Ly, le chargé de communication de CODIAM. M. Ly intervenait lors de la conférence de presse des membres de ce collectif qui réunit des villages de l’Ile à Morfil, dans le département de Podor (nord), en prélude de la tournée économique du président de la République Macky Sall au nord du pays, à partir de samedi.  Cette situation constitue, selon lui, « une réelle entrave » au principe de continuité territoriale et pose des « contraintes économiques multiformes » qui freinent l’exploitation des potentialités économiques locales. Le collectif juge anormal le fait de traverser le marigot du Doué et la commune de Pété, avant d’accéder au siège de leur commune, Bocké-Dialloubé, pour se faire établir des papiers administratifs. « Si le départ du sous-préfet était motivé par l’absence de conditions minimales et de séjour, les importantes réalisations engrangées justifient amplement le retour du représentant de l’exécutif à Saldé qui est le chef-lieu d’arrondissement », a fait savoir Makhtar Ly. Selon lui, la localité « parfaitement désenclavée » depuis la construction récente de la route dorsale de l’Ile à Morfil, revêtue du pont de Ngoui sur le fleuve Doué, permettant une accessibilité rapide de la route nationale. Cette partie de l’Ile à Morfil est constituée des villages de Ngouye, Saldé, Barobé, Wassataké, Diaranguel, Walla, Diamel, Sambowté, Toufndé Gandé, Wending Worgo, Gourel Samba Gawlo, Sounatou, Ngaraan et Pourel. La zone compte aussi plus d’une vingtaine de hameaux.