Jeunesse et drogue : La banlieue enclenche la lutte préventive en milieu scolaire.

0

En estimant qu’une bonne partie de la population sénégalaise et partuculièrement les jeunes utilisent cette substance qui affecte de manière négative la perception des choses, l’association des volontaires pour l’émergence de Pikine, initie un Forum pour parler des méfaits de la drogue et d’éventuelles mesures pour l’éradiquer de la banlieue.

Hier, au centre Jacques Chirac de Thiaroye, ces volontaires ont ouvert cette opportunité d’échanges avec des élèves venant du lycée de Thiaroye, du CEM Djiddah Thiaroye Kao, du CEM Thiaroye et avec notamment la présence de certaines autorités locales. Marième Soda  Ndiaye, députée à l’Assemblée nationale était présente à ce forum.
Le phénomène de la drogue dans la banlieue est, selon certaines estimations, à son paroxysme. Il est ainsi en train de prendre une ampleur considérable et cela nécessite une lutte sous plusieurs formes pour sauver ces jeunes, surtout dans le milieu scolaire, de son emprise. 

Selon le coordonnateur du comité international de lutte contre la drogue, Matar Diop,  » actuellement, la drogue est presque dans toute les écoles, donc, il nous faudrait lutter à travers la conscientisation des jeunes, de leur faire savoir que nous avons des traditions, coutumes et valeurs auxquelles nous devons tirer profit pour nous en sortir… » 
Les volontaires pour l’émergence de Pikine prévoient dans ce cas de faire des campagnes de sensibilisation pour une approche dissuasive de la drogue en milieu scolaire, mais aussi dans certaines zones assez éloignées dans la banlieue comme Mbeubeuss.

Donc, le thème choisit revêt une connotation axée sur l’utilisation de la drogue en milieu scolaire et des solutions qui peuvent être envisagées avec les autorités pour débarraser la banlieue de ce fléau. 
Il est considéré, avec la présence de parlementaires comme Marième Soda Ndiaye, qu’il urge de porter ces questions qui interpellent l’avenir de la jeunesse au niveau de l’Assemblée Nationale. En guise de perspective, il est prévu des activités de sensibilisation dans certaines écoles à partir de ce 29 décembre et la campagne de sensibilisation se verra élargie pour amener les jeunes à tourner la page de la drogue.

dakaractu