Kaffrine: les populations de Birkelane fachées contre le ministre Abdoulaye Sow

0

SENKABARU – Les responsables politiques du département de Birkelane (Kaffrine) en veulent au ministre de l’urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique. A travers une note parvenue hier à l’AS, ils comptent tenir un point de presse dans les prochains jours pour fustiger le «comportement irresponsable » de Abdoulaye Seydou Sow.

La cellule de défense de Birkelane n’est pas du tout satisfaite de la gestion du responsable de l’APR à Kaffrine, Abdoulaye Seydou Sow. En effet, les jeunes, les mouvements de femmes, les sages et les responsables de cette localité qui composent cette cellule sont très remontés contre l’ex-directeur du COUD.

Parmi les faits qu’ils lui reprochent figurent des problèmes politiques auxquels le département de Kaffrine serait confronté. « Abdoulaye Seydou Sow sème la zizanie et la division dans la vie politique des autres départements, en particulier de celui de Birkilane. Ceci dans le seul but de faire croire à son Excellence le Président Macky Sall qu’il est le leader incontesté et incontestable, en vue de se maintenir en pôle position », lit-on sur la note relayée par « L’As ».

Dans un autre registre, ces responsables politiques de Birkelane estiment que malgré sa nomination, Aboulaye S. Sow n’arrête pas de diviser les responsables de la région et de corrompre certains pour en faire des laudateurs :
« A la veille de l’audience accordée par son excellence Monsieur le Président République, il a tenu une réunion en privé avec un groupuscule afin qu’il fasse ses éloges pour imprimer son leadership. »

Pis, selon le journal, ils dénoncent également les «manoeuvres machiavéliques» que le ministre aurait employées pour distiller des informations cherchant à mettre en mal le Maire Yaya Sow de Ribeau (Koungheul) avec le président de la République afin de se tailler une place. A ces faits, le collectif demande à Abdoulaye S. Sow de trouver des solutions aux problèmes politiques auxquels le département de Kaffrine est confronté au lieu de lorgner dans les autres départements qui ne souffrent d’aucune difficulté majeure.

Sur ce, en prélude à un point de presse qu’ils comptent tenir prochainement, la cellule de défense de Birkelane demande à l’actuel ministre de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique de mettre fin à cette pratique avant que l’irréparable ne se produise. Enfin, l’alliance de défense de Birkilane compte prendre des décisions fermes pour le fonctionnement de certaines structures du parti dans la région de Kaffrine.