Kedougou: Attaque contre Guirassy : Ousmane Sonko prêt au sacrifice, appelle à la résistance

0
La scène tendue entre les partisans de Moustapha Guirassy et les forces de l’ordre refusant l’accès de la préfecture au député Kédovin, n’a pas été du goût de Ousmane Sonko. Ce dernier a sorti en réalité, un communiqué pour dénoncer cet acte qu’il qualifie « d’agression lâche et inepte ». « Rien ne justifiait cette brutalité policière gratuitement exercée sur un citoyen, élu de surcroît, qui n’a commis aucun tort, sinon d’avoir, pacifiquement, exercé son droit à être informé par l’autorité administrative et à informer l’opinion par une adresse à la presse locale », a tenté de justifier le patron de Pastef défendant son collègue parlementaire et par ailleurs, de l’opposition.
Le leader des patriotes, remonté, soupçonne un dessein de sale besogne mené par une partie de l’administration territoriale, sous la protection des forces de défense et de sécurité en passe de devenir une milice privée de l’APR et de BBY. À en croire Ousmane Sonko, « cette stratégie est simple. Elle a pour objectif de faire obstruction à la libre participation de l’opposition aux élections, brimer toute contestation par une répression aveugle et emprisonner à tout va pour freiner la résistance.
Une chose, selon le candidat de Yewwi Askan Wi à Ziguinchor, que l’opposition n’acceptera pas. C’est pourquoi il a appelé à la vigilance et à la résistance de toutes les forces et segments de la société pour dire non à cette forfaiture. « J’en appelle à la résistance totale! La résistance de tous les segments de la société, et singulièrement de cette jeunesse dont il veut hypothéquer et compromettre l’avenir après avoir compromis toutes les opportunités qui se sont présentées à elle tout au long de ces dix dernières années, sous sa gouvernance scabreuse, incompétente et corrompue », argue le souteneur de Guirassy qui se dit prêt pour le sacrifice…