La délégation ukrainienne est arrivée en Biélorussie pour négocier avec Moscou

0

Au cinquième jour de l’invasion russe en Ukraine, la délégation ukrainienne est arrivée en Biélorussie pour négocier avec la Russie. Ils exigent un cessez-le-feu immédiat et le retrait des forces russes. Kiev semble résister et ralentir la progression russe. Une Assemblée générale extraordinaire des Nations unies aura lieu lundi 28 février.

Les points essentiels :

► La délégation ukrainienne est arrivée à la frontière biélorusse pour négocier avec la Russie. L’Ukraine exige un cessez-le-feu immédiat et le retrait des forces russes.

► Vladimir Poutine a annoncé mettre « les forces de dissuasion de l’armée russe en régime spécial d’alerte au combat », ce qui concerne les forces nucléaires. L’annonce a suscité un haro mondial.

► Le rouble russe a plongé de près de 30% par rapport au dollar lundi après que les puissances internationales ont imposé de nouvelles sanctions économiques plus sévères à Moscou.

► L’Assemblée générale des Nations unies est convoquée lundi 28 février en session extraordinaire d’urgence à la suite d’une réunion du Conseil de sécurité de l’ONU dimanche 27 février.

► Le bilan provisoire de l’ONU évoque 102 civils tués et 304 blessés, mais les chiffres réels sont plus élevés, a déclaré Michelle Bachelet.  Dimanche 27 février, le ministre ukrainien de la Santé faisait état de 352 civils tués, dont 14 enfants et de 1 684 civils blessés, dont 116 enfants. Quelque 422 000 réfugiés ont déjà fui les combats, selon les Nations unies.

RFI