La tenue scolaire, une priorité sociale ! ( Par Mamadou Sam )

0

La décision du Président de la République de doter les écoles de tenues scolaires a soulevé un véritable tollé au sein de certains acteurs du système éducatif, notamment chez les partenaires sociaux.
Mais en analysant de près la réaction des uns et des autres, ils semblent dire la même chose en usant de style et de ton tellement virulent qu’on a l’impression que leurs opinions divergent.
En effet, le maitre mot qui revient aux lèvres des pourfendeurs de cette décision est « priorité » ! Mais par rapport à qui et à quoi ?
Naturellement à l’élève et à son environnement immédiat, l’école ! Maisles deux sont étroitement liés. Sans élèves, point d’école et vice-versa ! 
Sans école et élèves, point d’enseignants aussi et vice versa !
Mais même si l’environnement est déterminant dans le cadre des enseignements-apprentissages, l’élément moteur l’est plus : l’élève ! Celui-ci est obligé de cohabiter pendant des mois, des années avec d’autres camarades de milieux et niveaux sociaux différents.
 En effet, si certains élèves sont issus de milieu social cossu, d’autres, plus nombreux, viennentde milieu très modeste. Cette différence transparait très rapidement dans l’habillement des élèves et crée un certain complexe d’infériorité chez les adolescents de milieu modeste. Cette situation est d’ailleurs plus accentuée chez les jeunes filles qui ont tendance à rivaliser de garde-robes.
Or, l’école se veut d’abord un lieu de socialisation qui doit aplanir les inégalités sociales et inculquer aux apprenants le commun vouloir de vivre ensemble.
C’est pourquoi, en plus des valeurs civiques que nous apprenons à nos enfants, nous leur apprenons par la mise d’une tenue identique qu’ils sont un et indivisible, qu’ils ont tous droit à une éducation de qualité fondée sur des valeurs intrinsèques. 


La tenue scolaire apparait ici comme un régulateur social. Mais elle ne se limite pas à cette unique fonction.
Sur le plan économique, le parent d’élève n’aura plus à débourser d’énormes sommes d’argent pour habillement de son enfant car dès l’inscription, celui-ci reçoit sa tenue et la porte obligatoirement à chaque fois qu’il a cours à l’école. Le parent d’élève n’aura plus qu’ à prendre en charge les frais de fournitures.
Sur le plan sécuritaire, la tenue scolaire est un élément d’identification de l’élève dans des milieux indésirables où il tenterait de se rendre ou se retrouver. Il est arrivé que des bonnes volontés les interpellent directement ou signalent leur présence en appelant leur administration par le numéro de téléphone toujours apposé sur la tenue.
Esthétiquement, la tenue scolaire participe à donner à l’établissement sa couleur ou l’emblème à laquelle s’identifient les élèves.
Ceux qui pensent que la décision du Président de la République est insensée ou n’est pas une priorité ignorent peut-être ces différentes fonctions de la tenue scolaire qui font de l’élève une supérioritéLa somme de 10 milliards semble faramineuse mais divisée par le nombre d’établissements bénéficiaires, elle se réduit presque à une portion congrue au vu des nombreux avantages qu’elle apporte à notre école.
Cette généreuse décision du Président de la République doit plutôt être appuyée par les entreprises privées, les mairies, les députés et toutes autres bonnes volontés afin que notre école donne l’image de notre devise : Un Peu, Un But, Une Foi.
Dakar, le 09/08/2021.
M. Mamadou Sam, CoordonnateurDu Projet FAIRE l’école.