La zone de captage sous les eaux

0

SENKABARU – Ne rigolez surtout pas pour la « mémoire » des sinistrés ! Jusqu’à une époque récente, le quartier de la Zone de captage se vantait d’être à l’abri de toute inondation. Comme pour dire que les inondations, c’est le malheur des autres quartiers de la capitale. Pourquoi ? Parce que tout simplement le quartier dit « Zone de captage » abrite le plus grand bassin de rétention ou de captage des eaux pluviales des quartiers de Grand-Yoff, Castors, Derklé, Bourguiba, etc.

Donc, tout le monde était, jusqu’à ce week-end, convaincu que la « zone » était censée « capter » toutes les eaux pluviales de Dakar et du reste du pays. C’était compter sans Dieu et son Ciel, l’Etat et ses limites en matière d’assainissement. Pour cause, le quartier de la zone de captage, la « cuvette » de captage (elle-même), les habitants de captage, les bagages de captage et les routes de captage, ont été tous « captés » par les eaux des pluies torrentielles. Des inondations inattendues qui ont provoqué le déménagement de plusieurs foyers « captés » désormais par d’autres quartiers.