L’avenir de notre pays (par Sada Sy)

0

Senkabaru- A travers le travail fait au sein de l’état du Sénégal Pour permettre aux entreprises sénégalaises de s’approprier des parts de marché grâce aux programmes et décrets mettant en avant le contenu local. Il serait bon que nos politiques au delà du débat théorique concentre leurs efforts dans la recherche de solutions actives pour que nos ressources nous servent. Nous sommes tous répondant de l’avenir de notre pays. Nous aurons tout a gagner si le débat porte sur des questions économiques et que les intellectuels qui sont focalisés sur des débats politiques n’oublient pas de discuter des fondamentaux de la base de notre économie. La. Souveraineté tant voulue ne peut se faire sans que le contenu local au sein des activités que vont générer l’implantation des multinationales sur notre territoire. Ce contenu doit être revenir aux entreprises sénégalaises. Et pour ce faire elles doivent impérativement développer de nouveau métier dans des secteurs porteur, au risque de ne pas exister au sein de la chaine de valeur créée par l’exploitation du pétrole et du gaz Cette appropriation permettra de développer des compétences qui nous sortirons de cette pauvreté active, que nous maintenons a travers des débats stériles. Date des élections , avion présidentielle, Le débat économique doit primer sur les autres types de communication et mettre en valeur les avantages que l’on peut tirer d’un avion présidentiel, d’une loi permettant l’appropriation du contenu local etc… Cette implication dans les questions économiques permettra de changer le quotidien grâce a une appropriation et une valorisation de nos ressources pour a par nous même .Si l’on ne prend pas les devants quelques soit le président en place les questions resterons sans réponses , le débat restera stérile et le peuple ignorant. Les projets politiques au sein des parties doivent refléter la réalité économique et être basée non pas sur les gains que le parti peut avoir a travers cette politisation de l’espace publique, mais sur les gains macro-économique que le pays peut en tirer. Il reste bon de dénoncer les dérivent mais cela. Doit se faire de manière objective avec des propositions de solutions claires, non pas a des fins électives mais a des fins de croissance. Aujourd’hui on remarque que le débat a la veille des locales au sein des candidats ne propose de projet politique digne de cela, prenant en compte les réalité de leur localités, le seul débat tourne autour des personnes et reste orienté vers des débats de personnels. Un model de développement économique local doit voir le jour a travers les expériences des uns et des autres, et non de celles venant d’ailleurs. J’exhorte la jeunesse a prendre conscience des attentes que nous avons envers eux. Elles doit se conscientiser et comprendre son environnement direct pour être porteur de projet et membre a part dans les chaînes de valeurs à venir. La jeunesse doit exiger que le niveau de débat soit à la hauteur de leur espérance, et que les solutions qui seront proposées soient en droite ligne avec leurs réalités.

Sada SY conseil municipal de Dagana