Le ministre de la Justice Me Malick Sall sur le décès de Hissène Habré: « On a pensé à le libérer lors de la 3e vague

0

Le ministre de la Justice, Garde des Sceaux a réagi au décès de l’ancien président tchadien Hissène Habré en détention au Sénégal. Malick Sall a regretté que le processus devant lui permettre de recouvrer la liberté, ne soit pas allé jusqu’au bout.

« Qu’Allah lui pardonne ses péchés et lui accorde le paradis. Qu’il donne à sa famille la force de surpasser ce deuil. On a pensé à le libérer après la troisième vague, mais c’est tout un processus. Quand il est tombé malade, il a été interné dans une des cliniques privées les plus huppées de ce pays, et c’est là-bas que la maladie s’est aggravée. La procédure enclenchée devait lui permettre de regagner sa demeure avec un bracelet électronique. Il ne devait pas retourner en prison, Dieu en a décidé autrement. Le Président Macky Sall avait pris toutes les dispositions nécessaires pour le libérer avec le bracelet électronique », explique Me Malick Sall à la Rfm.

« Lors de la première vague, il a été sorti de prison pour le protéger contre la Covid. Mais après cela, il fallait qu’il retourne en prison par la suite pour ensuite déclencher la procédure visant à la libérer sous condition du bracelet électronique. Le Sénégal a tout fait pour mettre à l’aise Hissène Habré et sa famille. On leur a accordé la nationalité sénégalaise 

Avec Leral