L’homme qui avait renversé un seau de riz dans le TER déféré au parquet de Dakar

0

SENKABARU – Devenu célèbre pour avoir reversé un seau contenant des restes de nourriture dans une cabine du Train Express Régional (TER), Assane Faye a été mis aux arrêts par les gendarmes de Faidherbe. Il a été conduit hier lundi à la cave du Tribunal de Dakar avant de bénéficier d’un retour de parquet.

Tout a débuté le 5 janvier dernier lorsque que dans la ferveur des 15 jours de gratuité de l’inauguration du TER, le mis en cause a, par « inadvertance », renversé son seau contenant des restes de riz et a sali le tapis d’une des cabines toutes neuves du nouveau bijou de Macky. Un fait qui sera qualifié, « d’acte de sabotage délibéré, voire de « crime de lèse-majesté », rapporte « L’Observateur ».

Après avoir été contraint à nettoyer ces « saletés », il a été conduit au poste de gendarmerie du Ter afin d’être auditionné puis libéré sur convocation. Finalement, Assane Faye a subi un lynchage sur les réseaux sociaux. Au lieu de déférer à la convocation, Assane Faye a choisi de faire une sortie sur YouTube, pour s’expliquer et présenter ses excuses en déclarant: « en réalité, ces restes de riz étaient destinés à mes poules et moutons que j’élève à la maison ».

Domicilié dans la banlieue de Keur Mbaye Fall, le mis en cause a été cueilli le week-end dernier à son domicile. La perquisition effectuée sur les lieux a permis de constater la présence d’animaux domestiques appartenant au mis en cause. Malgré tout, Assane Faye a été conduit à la Brigade de Faidherbe où il sera placé en garde à vue. Auditionné, il a reconnu les faits qui lui sont reprochés.

Il a été déféré hier lundi au parquet du Tribunal de grande instance de Dakar pour « dégradation de biens publics ». Il a, par la suite, bénéficié d’un retour de parquet. Il sera présenté à nouveau aujourd’hui, mardi, au procureur de la République qui décidera de son sort.

Pressafrik