MAEP: Atelier de renforcement de capacité

0

Le ministre de la justice garde des sceaux a présidé la cérémonie d’ouverture de l’atelier de renforcement de capacités des parties prenantes du mécanisme Africaine d’évaluation par les pairs (MAEP) ce mardi 28 janvier 2020 à l’hotel Pullman de Dakar en prélude au lancement du rapport d’évaluation du Sénégal.

Cet atelier offre l’occasion d’une part, de mieux connaitre le (MAEP) aux  différentes parties prenantes et, d’autre part, de sensibiliser sur les enjeux de la mise en œuvre du plan d’action sociale. Selon le ministre de la justice Maitre Malick Sall, le MAEP rencontre des difficultés à exécuter correctement le plan d’actions nationaux liées essentiellement à un déficit de connaissance et de maitrise de MAEP  ainsi que des nouveaux outils, parmi lesquels on peut noter : les Goulots, d’étranglement, les revues ciblées et les indices du MAEP.

Dans le domaine de la budgétisation et de la planification, les Etats membres travaillent à intégrer les priorités identifiées dans les rapports nationaux au cœur du cycle de planification de leur système respectif. Raison pour laquelle la problématique relative au renforcement de capacités des administrations est impérative majeur pour atteindre les objectifs de MAEP. Le ministre de la justice garde des sceaux  affirme : « je voulais également profiter de ce moment d’échange et de renforcement de capacité, pour vous demander d’actualiser le plan d’action national, élaboré, depuis l’année 2017. »

Cet événement est organisé en prélude à la cérémonie du lancement du rapport d’évaluation pays ce jeudi 30 janvier 2020 au Centre International Abdou Diouf Diomniadio qui sera présidé  par le ministre  de la justice garde des sceaux Maitre Malick Sall.

Khadija CISSE / SENKABARU