Niger : Mohamed Ben Omar, le ministre de l’Emploi et du Travail, est décédé du Covid-19

0
Le ministre de l’Emploi et du Travail du Niger, Mohamed Ben Omar, est décédé dimanche 3 mai à Niamey, des suites du coronavirus. Il était entré en politique aux côtés de l’ancien président Ibrahim Baré Maïnassara.

Mohamed Ben Omar est décédé ce 3 mai, aux alentours de 16 heures (locale), à l’hôpital national de référence de Niamey, selon son parti, le Parti social démocrate (PSD), dont il était le fondateur. Selon la télévision publique nigérienne Télé Sahel, le ministre de 55 ans est décédé des suites du Covid-19.

« C’est avec un cœur ému que je viens d’apprendre ce jour le rappel à Dieu du ministre de l’Emploi Mohamed Ben Omar », a aussitôt réagi le président nigérien Mahamadou Issoufou sur Twitter. « Je garde de lui le souvenir d’un homme intelligent, vif d’esprit et volontaire », a quant à lui déclaré le ministre Hassoumi Massaoudou.

Du syndicalisme étudiant au gouvernement

Né en 1965 à Tesker, dans la région de Zinder, Mohamed Ben Omar avait débuté ses études au collège de Gouré avant de poursuivre aux lycées de Maradi et de Diffa, où il obtient son baccalauréat en 1986.

Étudiant à l’Université Abdou Moumouni de Niamey, où il s’engage avec ferveur dans le syndicalisme estudiantin, il y décroche une maîtrise en histoire et géographie, matières qu’il enseigne ensuite au collège et au lycée à Niamey et Diffa.

Engagé politiquement au sein du Rassemblement pour la démocratie et le progrès (RDP), le parti du président Ibrahim Baré Maïnassara (assassiné en 1999), il est nommé une première fois ministre conseiller auprès de ce dernier en 1998.

Plusieurs fois élu député, il figure à plusieurs reprises au gouvernement sous Mamadou Tandja, comme ministre chargé des Relations avec les institutions et porte-parole (2004-2007), puis ministre de la Communication (2007-2009).

Fondateur du Parti social démocrate en 2015, Mohamed Ben Omar avait rejoint l’alliance soutenant Mahamadou Issoufou, lequel l’a nommé en 2016, à l’occasion de son second mandat, ministre de la Recherche puis ministre de l’Emploi, du Travail et de la Protection sociale. Mohamed Ben Omar était père de six enfants. Il a été inhumé lundi 4 mai à Niamey.

Jeune Afrique