PIKINE/Contrebande cigarettes: Un boutiquier arrêté

0

SENKABARU – La police de Pikine a frappé fort dans la fourmilière des contrebandiers avec l’arrestation d’un boutiquier nommé M. Ba, lors d’une opération sécuritaire à la Gare des Baux maraîchers. Le boutiquier avait réceptionné une grosse quantité de cigarettes de marque «Oris» en contrebande à la gare routière des Baux Maraîchers de la localité. Il voulait écouler son stock en toute discrétion sur le marché.

Selon le journal les « Échos », le gérant de boutique du nom de M. Ba a été happé par le rouleau compresseur de lutte contre la contrebande des agents de police du commissariat d’arrondissement de Pikine. Ceux-ci ont pris sur les faits le mis en cause. Auparavant, les policiers avaient reçu un renseignement anonyme relatif à la livraison d’une importante quantité de cigarettes en contrebande à la gare routière des Baux Maraîchers. Ils se rendent alors sur les lieux, installent un dispositif de planque et de surveillance et guettent les mouvements de foule des usagers de ladite gare.

1300 paquets en contrebande répartis dans quatre sacs de riz. Le contrebandier tient une boutique aux Parcelles Assainies de Dakar et vient récupérer son colis aux Baux Maraîchers. Mais, à peine réceptionne-t-il la marchandise composée de quatre gros sacs de riz, Ba manœuvre et embarque les paquets à bord de véhicule pour les acheminer à son lieu de commerce. Mais, arrivé à hauteur de Buntu Pikine, il se fait intercepter par les policiers embusqués qui avaient auparavant recoupé les renseignements relatifs au signalement du boutiquier.

Ils lui passent ensuite les menottes, vérifient la qualité de la marchandise par un examen visuel et découvrent le caractère frauduleux. Ils déballent sur place les quatre sacs de riz et y trouvent deux gros paquets contenant 130 boîtes de cigarettes de marque «Oris».

Ils dénombrent les paquets et se retrouvent en tout avec 1300 paquets en contrebande. Ils estiment la valeur marchande totale des paquets à 450.000 francs Cfa.

Le boutiquier contrebandier avoue tout, cuisiné à la police, le mis en cause reconnaît tout et affirme avoir fait convoyer les paquets depuis Richard-Toll par le canal d’un chauffeur. Quid de l’identité du chauffeur convoyeur ? Ba dit l’ignorer et affirme que ce dernier se devait juste de l’informer de son arrivée à la gare routière pour venir sur les lieux et récupérer son colis. Il avoue également qu’il voulait écouler les paquets de cigarette en contrebande dans sa boutique aux Parcelles Assainies de Dakar.

Il a été placé en garde à vue, le temps que les services de la brigade des Douanes de Pikine viennent l’interpeller.