Pikine: Le «baye fall» Khalifa Bèye ayant tué son ami, risque la perpétuité

0

Une altercation entre deux « baye fall » a viré au drame. Khalifa Bèye a asséné un coup de couteau mortel à son ami Adama Watt, le 9 janvier 2015, vers 22 heures, au domicile de leur marabout Serigne Moustapha Fall qui baptisait son enfant.

Après avoir commis son forfait, le présumé meurtrier est allé se réfugier à Mont-Rolland (Thiès), pour échapper à la justice. Cependant, il a été cueilli par les éléments du commissariat de Pikine.

Ainsi, Khalifa Bèye a été inculpé pour meurtre et Laurent Mendy alias Pa Ndiago, qui est le gendre de l’accusé, l’a été pour recel de malfaiteur. Ainsi, l’affaire a été jugée ce mardi, devant la Chambre criminelle de Dakar.

« Je ne sais même pas pourquoi j’ai tué mon ami d’enfance »

Face au président, l’accusé n’a pas nié les faits. « Je n’avais pas l’intention de le tuer. Nous étions ivres et c’est Adama Watt qui détenait le couteau. Je ne sais même pas pourquoi je l’ai tué. C’était mon ami d’enfance. Nous avons grandi ensemble. Nous avons été emportés par Satan. C’est à la police que j’ai su que je lui avais asséné trois coups de couteau. Si nous étions conscients, nous ne nous serions pas battus », a-t-il exposé.

Khalifa Bèye de défendre son beau-père. « Laurent Mendy dit Pa Ndiago m’a conduit à Mont Rolland. Il voulait m’emmener à la police mais je lui ai demandé de me conduire quelque part en attendant l’arrivée de mon père ».

Pourtant, lors de l’enquête préliminaire, Pa Ndiago a déclaré qu’il ignorait que son beau-fils était en cavale. Toutefois, il n’a pas comparu devant la Chambre criminelle.

Le verdict prévu le 4 février prochain

Dans son réquisitoire, le parquet général est revenu sur les faits. Il a affirmé que l’accusé a donné un coup de couteau à la cuisse du défunt.

« Lorsque la victime est tombée il s’est mis à califourchon et lui a asséné deux autres coups à la tempe. Il a posé un acte volontaire », a-t-lil dit.

Soutenant ainsi que le meurtre est établi, l’avocat général a requis la perpétuité pour Khalifa Bèye et 3 ans de prison pour Laurent Mendy. Car, selon lui, il avait «reconnu avoir aidé l’accusé à s’enfuir et à se cacher».

Le délibéré est attendu au 4 février prochain.

leral