Procès Manif du 17 juin : Lourd réquisitoire contre les gardes du corps de Ousmane Sonko

0

Le procureur de la République a prononcé divers réquisitoires contre les six agents de la sécurité rapprochée de Ousmane Sonko arrêtés lors de la manifestation interdite du 17 juin

Lors de son réquisitoire, le procureur de la République a requis six mois ferme pour les cinq gardes rapprochés. Alors que pour l’un d’eux, à savoir Abdou Mbathie Ndiaye, le représentant du ministère public a requis un an ferme. Cette décision est surtout motivée par le port d’arme de ce dernier au moment de son arrestation.

Ces six agents de la sécurité rapprochée de Ousmane Sonko ont été arrêtés le jour de la manifestation du 17 juin. Ils ont été interpellés alors qu’ils se rendaient au domicile de Ousmane Sonko qui s’apprêtait à manifester pour lutter contre le rejet de leur liste aux prochaines élections législatives du 31 juillet.

Ils sont poursuivis dans le cadre de la traque des participants et organisateurs de la manifestation interdite de Yewwi Askan Wi.