PSG: Lionel Messi et Sergio Ramos, deux rivaux devenus coéquipiers

0

Rivaux éternels en Espagne, Lionel Messi et Sergio Ramos sont désormais des coéquipiers au PSG. Retour sur ces années de tensions qui a tenu en haleine le monde du football pendant plus de 15 ans.

En arrivant au PSG, Lionel Messi va retrouver quelques anciens ou actuels coéquipiers en club et en sélection (Di Maria, Paredes, Neymar, Rafinha) mais également des amis comme Verratti. Il va aussi retrouver deux vieilles connaissances mais jusque-là, l’Argentin était plutôt habitué à en faire des adversaires. Et pas n’importe lesquels puisqu’il a souvent été le bourreau de Keylor Navas et a ferraillé durant de très nombreuses années avec Sergio Ramos.

Entre la Pulga et l’emblématique défenseur espagnol, respectivement capitaine du Barça et du Real Madrid au paroxysme de leur rivalité, les Clasicos avaient une saveur bien particulière et bien souvent, c’était particulièrement tendu entre les deux hommes.


Ils se sont affrontés pour la première fois en novembre 2005. Aujourd’hui âgé de 35 ans, Ramos en avait 19 lorsqu’il croise la Pulga, 18 ans et déjà bondissante sur le pré. Ce soir-là, Messi offre une passe décisive à Eto’o pour ce qui restera comme la plus grande performance de Ronaldinho contre le Real Madrid, lequel a fait vivre un enfer à Ramos. Auteur d’un doublé, le Brésilien sous les applaudissements du Santiago Bernabéu pour une victoire barcelonaise historique 3-0. Messi n’aura jamais droit à cet honneur et pourtant, il est le meilleur buteur de l’histoire des Clasico avec 26 réalisations en 45 confrontations. C’est d’ailleurs un autre record qu’il doit partager avec Sergio Ramos.

D’une tension parfois exacerbée…
L’Espagnol a lui aussi déjà marqué durant ces fameux derbys mais il s’est surtout illustré en défendant avec une hargne rarement vue à ce niveau. Parfois même à la limite de la régulière. José Mourinho arrive au Real Madrid en 2010 et emploie à peu près tous les moyens pour stopper l’hégémonie du Barça de Guardiola, quitte à passer par tous les moyens. La charnière Pepe-Ramos se distingue notamment par quelques coups bas, comme écraser la main d’un Messi au sol de la part du portugais en 2012.
Durant toutes ces années, Ramos sera l’auteur de plusieurs vilaines interventions, comme ce coude envoyé au visage de l’Argentin en 2019. Le sextuple Ballon d’Or se vengera en exaspérant tout au long de ces 15 ans ses adversaires, et rendant quelques coups au passage.

«Nous avons souffert de Messi pendant cette période. Probablement que si Barcelone ne l’avait pas eu et que si nous ne l’avions pas eu en face de nous, je pense que nous aurions gagné plus de titres. Avec le Barça de Guardiola, nous avons fait face au meilleur Barcelone de l’histoire», expliquait Ramos récemment dans un documentaire diffusé sur Amazon. L’international espagnol n’a pas tort, comme l’inverse est également vrai.

Merengues et Blaugranas se sont partagés les titres nationaux, européens et mondiaux durant leur rivalité, s’adjugeant 15 des 17 dernières Liga (5 pour Ramos, 10 pour Messi), 9 Copa del Rey, 12 Super Coupe d’Espagne, 8 Ligue des Champions, 6 Super Coupe d’Europe et enfin 7 Coupe du Monde des Clubs.

Les voilà coéquipiers
C’est désormais au PSG qu’ils vont devoir associer leurs talents pour alourdir encore plus leur palmarès déjà XXL, et surtout débloquer celui de leur nouveau club, pour la C1 du moins. D’ailleurs à son arrivée en France, Ramos avait eu un petit mot pour celui qui était alors son éternel concurrent. «Leo est l’un des meilleurs joueurs du monde. Mais cela ne dépend pas de moi. Je pourrais te dire mille choses, mais elles ne seraient pas décisives. Chacun prend les décisions qu’il doit prendre. Mais j’aime être entouré des meilleurs et j’aurais toujours une place pour lui dans mon équipe.» C’était il y a moins d’un mois.

L’ancien Madrilène n’envisageait sans doute pas cela possible encore. Mais il a rejoint un club qui a, plus que jamais, décidé de rêver plus grand.