RADIATION DE 89 ASP: L’Union réclame la tête du Dg Birame Faye

0

SENKABARU – Le bras de fer entre le gouvernement et l’union desAgents de la sécurité de proximité (Asp) s’est soldé par la radiation de 89 agents. En plus de leur intégration, leurs camarades réclament le départ du Dg de l’Agence.

Birame Faye, ci-devant directeur général de l’Agence de la sécurité de proximité, les Asp, a mis sa menace à exécution. Il a radié 89 agents pour participation à abandon de poste et participation à un rassemblement interdit. Mais pour les Asp, qui ne démordent pas, ils exigent la réintégration des agents radiés et le limogeage de M. Faye.

Dans la note qui nous est parvenue sur ce bras de fer, il est mentionné : «Suite à notre manifestation pacifique pour solliciter notre intégration dans la Fonction publique ou la pérennisation de l’agence, le 15 février passé, le directeur général Birame Faye a radié plus de 89 agents ; ce qui est insupportable pour des dignes fils du pays qui ont servi leur nation pendant 9 ans sans contrepartie salariale et qui ont participé au développement du pays».

Pour eux, «s’il y a quelqu’un à radier ce n’est personne d’autre que le Dg et son secrétaire général irresponsable, pour des promesses……. non tenues». Et de rappeler : «M. Birame Faye nous a reçus durant le mois de novembre 2020 et nous avait fait savoir que nous serons tous intégrés dans la Fonction publique au lendemain du 1er janvier 2021. Ce qui est totalement faux, rien que pour ça, il devait démissionner», notent les Asp en colère.

Ils poursuivent : «Il est inacceptable de voir des engagés civiques volontaires qui ont servi leur pays pendant 8 ans être radiés sans motif valable. Nous demandons l’intégration sans condition des agents radiés et le départ immédiat de Birame Faye».

Ils ajoutent : «Nous lançons un appel solennel au chef de l’État pour faire un audit de l’agence pour un bilan….», annonçant qu’«une forte mobilisation des Asp est prévue d’ici peu.»
Tribune