RDC: le gouvernement fait le bilan de l’état de siège en Ituri et au Nord-Kivu

0

En quelques semaines d’état de siège, l’armée régulière a enregistré de nombreuses victoires sur les groupes armés à la base de l’insécurité dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu. C’est le gouvernement de Kinshasa qui l’a affirmé mercredi au cours d’une conférence de presse dans la capitale. À la même tribune, trois porte-paroles. Patrick Muyaya ministre de la Communication, le général Léon-Richard Kasonga de l’armée et le colonel Mwanamputu de la police nationale.

Les trois porte-paroles sont venus rendre compte des opérations menées par les forces armées de la RDC dans la perspective d’éradiquer les groupes armés locaux et étrangers. Des opérations intenses qui, dans le Nord-Kivu, ont donné des résultats probants, selon le général Léon-Richard Kasonga.
 
Elles ont permis de démanteler tous les lieux occupés par les généraux des ADF. C’est ce qu’a précisé le général qui a évoqué aussi la destruction d’une fabrique d’armes artisanales et la logistique des groupes armés ADF. Les fuyards ont été poursuivi en Ituri selon le général Léon-Richard Kasonga.
 
« Ceux qui ont eu la possibilité d’échapper à nos frappes se sont dirigés vers Tshabi et vers Boga dans l’Ituri, explique le général Léon Richard Kasonga. Et donc aujourd’hui, au plan opérationnel dans la province de l’Ituri, nous avons intensifié les opérations contre l’ADF, contre le groupe armé CODECO et également contre le FPIC ».
 
Parmi les éléments de l’Alliance des Forces Démocratiques capturés, 14 sont des étrangers. Parmi eux, des Rwandais, des Ougandais, des Tanzaniens, des Érythréens et des Éthiopiens.
 
Aujourd’hui, les populations victimes des ADF ont commencé à regagner leur village.