RDC: Tshisekedi à Mbanza-Ngungu après l’accident meurtrier

0

En République démocratique du Congo (RDC), le pays est toujours sous le choc de l’accident de circulation qui a fait, dans la nuit de samedi à dimanche, une trentaine de morts et de nombreux blessés, à Mbanza-Ngungu. Le président Félix Tshisekedi s’est rendu sur place, ce lundi, pour rencontrer les rescapés.

L’accident s’est produit à Mbanza-Ngungu, dans la province du Kongo-Central, dans l’ouest du pays. Un bus en provenance de Lufu vers Kinshasa a fini sa course dans une parcelle avant de prendre feu.

Jérémie a 28 ans. Malgré son diplôme de bac+5, il avait du mal à trouver un emploi. Il s’était alors résolu de se lancer dans le commerce entre Lufu et Kinshasa. C’était son premier voyage.

« C’était terrible. Cinq minutes après l’accident, le véhicule a pris feu et puis tout était calciné. Il y a même certaines personnes qui sont mortes à cause du feu ; pas à cause de l’accident », raconte-t-il.

Plusieurs dizaines d’autres passagers n’ont pas eu la même chance que Jérémie qui s’en est sorti avec une blessure au bras.

« Nous avons reçu 19 malades, rescapés de l’incendie. Puis, nous avons reçu pratiquement une trentaine de corps calcinés, difficiles à reconstituer », précise le Docteur Bibiche Makalala qui travaille aux urgences, à l’hôpital Nsona Nkulu de Mbanza-Ngungu.

D’après les premières estimations, une cinquantaine de personnes étaient à bord.

« J’ai essayé de parler avec le chauffeur qui est dans un état assez critique et qui avait cédé le volant à un autre qui est mort. La personne qui avait la liste des passagers est morte elle aussi. Vous savez que les normes ne sont toujours pas respectées dans ce domaine », souligne de son côté Steve Mbikayi, ministre des Affaires humanitaires.

Les blessés graves ont été acheminés à Kinshasa. Il y a pratiquement une semaine, aux mêmes heures et toujours à la sortie de Mbanza-Ngungu, deux camions étaient entrés en collision provoquant la mort de six personnes.

presAfrik