Région de Diourbel: La prévalence du Vih/Sida est de 0,2 %

0

La région de Diourbel a l’une des prévalences les plus faibles du Sénégal avec le pourcentage de 0,2 % inférieur à la moyenne nationale. Mais entre janvier et septembre 2019, les 275 sujets diagnostiqués positifs suscitent toutes les inquiétudes au sein du personnel médical et paramédical. Faudrait-il le rappeler, la région a dénombré 1.432 personnes diagnostiquées positives dont 89 enfants, 966 femmes et 377 hommes. Ces patients sont suivis régulièrement dans les 7 sites de prise en charge de Diourbel (hôpital régional Henrich Lübke, centre de santé de Diourbel, centre de santé de Mbacké, centre de santé de Diémoul ou Darou Khoudoss, centre de santé de Bambey, Eps Ndamatou, Eps Matlaboul fawzeïny).
Selon la responsable en charge de l’éducation et de l’information pour la santé à Diourbel, entre janvier et septembre 2019, 275 personnes ont été diagnostiquées positives ; ce qui porte le taux de prévalence à 0,2% dans la région en dessous de la moyenne nationale (0,5%).
Mais pour ce qui concerne les nouvelles infections de 2018, le « Baol » on a enregistré 421 nouveaux cas d’infection au Vih/Sida.
Le point focal Vih à Diourbel, Mame Bousso Amar Khouma, précise que sur une population de plus de 1,9 million d’habitants, 89 enfants âgés de 0 à 14 ans ont été dépistés. « C’est pour dire qu’il reste encore des efforts à faire dans le dépistage des enfants et leur prise en charge. Nous sommes à 0,2%. C’est une situation qui est un peu alarmante pour ces deux dernières années. Et ce taux est plus important par rapport au département de Mbacké», a avancé, Mame Bousso Amar.

Soleil