Rufisque / ZIARRA ANNUELLE DE BAMBILOR : « J’ai été surpris que des jeunes de Bambilor n’aient pas eu à respecter les engagements qu’ils avaient pris », (Marcel Thiaw, sous-préfet)

0

Sous la houlette des autorités locales et administratives, la famille de Feu Thierno Djibril Ousmane Ba, a organisé une réunion, ce jeudi 9 Janvier à la résidence du khalife à Bambilor pour la prise en charge des prévisions de la 28ème édition de la Ziarra dédiée à Feu Thierno Djibril Ousmane Ba, prévue le 7 mars prochain.
Lors de cette rencontre, l’assistance est revenue sur les insuffisances notées l’année dernière pendant la célébration de cette Ziarra. Elle a été présidée par le sous-préfet de la localité, Marcel Thiaw. Selon lui, « toutes les dispositions seront prises pour la bonne réussite de cette édition. Car tous les responsables qui ont participé à la réunion, ont pris des engagements, qu’ils promettent tous de respecter. » Ainsi, il s’est également prononcé sur les deux manquements notoires de l’année dernière tels que l’engagement de la jeunesse et la promesse non-tenue de l’Ageroute sur l’édition précédente. « J’ai été surpris que des jeunes de Bambilor, n’aient pas eu à respecter les engagements qu’ils avaient pris. Je suivrais personnellement avec le président du Foyer pour que ce qui a été dit ici, puisse avoir lieu », a-t-il déclaré. Concernant, l’Ageroute, qui n’avait pas accompli la mission qui lui avait été confiée à savoir refaire l’accès au lieu où se tient la Ziarra et la résidence du khalife, M. Marcel Thiaw informe qu’« il y a une séance de travail que je vais tenir avec  l’ageroute pour faire en sorte qu’avant qu’on arrive au niveau du CRD, ça soit carrément derrière nous ». 
À sa suite, le porte-parole de la famille de Thierno El Adji Ba a mis l’accent sur l’importance du thème : « L’éthique et les valeurs d’un bon musulman » , « c’est un vaste thème que nous ne pouvons épuiser » dit-il , « d’ailleurs ce dont nous parlions tout à l’heure en fait partie car on devrait privilégier la propreté, respecter les règles d’hygiène et prendre soin de notre environnement. Ainsi, un bon musulman pour être à la hauteur de cette tache, doit suivre les enseignements du saint Coran et la propreté est le socle de la religion musulmane. Un musulman doit se comporter comme il se doit et on s’est dit que ce thème va intéresser la communauté musulmane. » La propreté ainsi que le respect de l’environnement est l’affaire de tous. Le porte-parole a demandé aux hommes « de s’entre-aider mais de manière positive cela veut donc dire, s’entre-aider pour apprendre le Coran, pour connaître la religion, pour travailler et bénéficier de bonnes choses mais ne pas s’entre-aider dans le but de faire du mal », a t-il dit en guise d’exemple et ces thèmes seront donc développés pour que « la communauté musulmane retrouve le droit chemin, celui que Dieu lui a donc tracé pour trouver le salut. »

dakaractu