Saint-Louis – Refus d’accepter la pièce de 250 F: Le Commissaire central met en garde

0

SENKABARU – Les commerçants, transporteurs et autres hommes d’affaires officiant à Saint-Louis sont avertis. Le refus d’accepter la pièce de 250 francs dans le commerce est un délit, selon le Commissaire central de Saint-Louis.

Depuis plusieurs mois, les clients et autres usagers des commerces et transports ne pouvaient plus monnayer les pièces de 250 francs Cfa qu’ils détenaient par devers eux. La raison est toute simple, les commerçants et transporteurs refusent catégoriquement de prendre cette pièce dans leurs transactions. D’après leurs explications, elle serait usée et n’était donc plus utilisable et ne peut pas être ainsi acceptée.

Le Commissaire central de Saint-Louis, Mamadou Tendeng est monté au créneau pour recadrer ceux qui refusent de prendre cette pièce.
Le limier en chef de la commune de Saint-Louis a rappelé que cette pièce n’a pas du tout été retirée de la liste des monnaies en cours, ni par l’Etat ni par la BCEAO, et que par conséquent elle devrait être acceptée par tous. « Tous ceux qui refusent de prendre la pièce de 250 F sont en faute. Refuser cette pièce est un délit répréhensible », fait savoir le commissaire dans « Le Quotidien ».

Pour lui, les commerçants devraient éviter de s’accrocher à des informations obtenues pêle-mêle. Le commissaire Tendeng rappelle que les commerçants disposent d’associations légalement constituées qui peuvent les conseiller de la conduite à tenir.

Il rappelle d’ailleurs à ces derniers qu’ils s’exposent à des sanctions pénales en cas de plainte des usagers.