« Matam, Kolda, Sédhiou, Kédougou et Kaffrine n’ont aucune capacité de réanimation» ( SAMES)

0

SENKABARU – «La légèreté observée dans la gestion de la deuxième vague de Covid-19 où, en dehors de Dakar, la gestion des cas graves est hypothétique. Les hôpitaux et les centres de traitement sont laissés à eux-mêmes. Les régions de Matam, Kolda, Sédhiou, Kédougou et Kaffrine n’ont aucune capacité de réanimation, faute de réanimateurs et ou de respirateurs», relève le SAMES.

Face à ces constats, les médecins affiliés au SAMES estiment que «cette situation est camouflée par une communication inexacte, rassurante qui met en péril la santé des populations detoutes ces zones où tout cas grave risque de perdre la vie».

Ainsi, face à l’absence de réponse appropriée de l’autorité dans un délai d’un mois, «le SAMES se réserve le droit d’observer un mouvement de grève initiale de 72 heures à partir du 8 février 2021», nous dit Vox Populi
.
«Tout en espérant que cette période de préavis sera prise en compte pour des avancées franches et sincères», a prévenu le Bureau national exécutif.

Leral.net