Rejet listes: Adama Faye, prêt à aller en prison, si Macky ne recule pas

0

Ses listes invalidées sur toute l’étendue du territoire, Adama Faye, frère de la Première Dame, crache du venin sur le Président Macky Sall, à l’origine, dit-il, de cette forfaiture. Et le responsable politique Apr à Grand Yoff, dans Les Echos, est prêt à aller en prison, si son beauf ne revient pas sur ses décisions. Morceaux choisis…

Le beau-frère du chef de l’Etat, Boss de la coalition  Defar Sa Gokh,  a vu ses listes  rejetées dans plusieurs localités du pays. Motif évoqué, la ressemblance avec celles de la mouvance présidentielle, BBY. Et sa missive pimentée atteste de l’affront subi.

“Si Monsieur le Président, vous parvenez à vos fins, en bloquant nos listes, alors demandez aux régisseurs de vos prisons partout au Sénégal d’aménager des cellules et de prévoir notre séjour carcéral, car cette bataille sera épique, fatale et sans concession aucune”.

“De quoi aujourd’hui avez-vous peur Monsieur le Président de la République ? Vous savez très certainement que l’objectif nous nous sommes fixé sera atteint. Vous avez peur au point d’ordonner  à notre ministre de l’Intérieur d’ordonner à ses préfets et sous-préfets de procéder à des notifications de rejet de dossiers de candidature de notre coalition Defar Sa Gokh.

“Comment peut-on ordonner à une autorité administrative de violer la loi qu’elle est censée défendre,  au point de lui faire raser les murs devant le regard honteux de ses collègues.

“Monsieur le Président, prenez vos couleurs marron-beige, qui sûrement doivent vous rappeler le fameux pain chocolat de votre enfance et de grâce, laissez moi avec mes couleurs rouge-bordeaux et jaune du soleil qui brille au zénith pour éclairer nos pas et notre démarche afin de ne pas connaitre les erreurs que vous faites et continuez de faire”?

“Je ne peux comprendre, après que Dieu vous a hissé au sommet, que vous vouliez descendre aussi bas en vous immisçant dans des histoires de collectivités locales. surtout que celles-ci ne peuvent en aucune manière influencer le déroulement de votre programme”.