Ses propositions ne passent pas : Pikine rouge de colère contre le Maire de Guédiawaye Aliou Sall

0
Foyer de contestation, Pikine où des populations, opposées aux récentes propositions faites par le maire de Guédiawaye Aliou Sall, à savoir le rattachement de la technopole et de la commune de Dalifort à leur localité, sont montées au créneau pour dénoncer son manque de respect.

«Pour nous Pikinois, Aliou Sall se moque de Pikine et n’a aucun respect pour les Pikinois que nous sommes lorsqu’il dit qu’il veut prendre une partie de la technopole, Dalifort et Djidaj Thiaroye Kaw, pour l’affecter à Guédiawaye. Nous disons non à Aliou Sall.

Car Pikine n’est pas faite pour être morcelée et dilapidée. On se demande même pour qui se prend Aliou Sall. S’il se croit un demi-dieu, il n’a qu’à rester à Guédiawaye. Car ici à Pikine, nous l’attendons de pied ferme. On dirait qu’Aliou Sall, en tant que petit frère du Président, se croit roi pour faire tout ce qui lui plaît. Je crois qu’il est grand temps que le Président remette de l’ordre dans ses rangs», a dit Bira Lo

A Boune par contre, les populations qui réclament encore l’érection de leur village en Commune ont organisé une assemblée générale pour s’insurger contre le nouveau découpage administratif, et pour rappeler au Chef de l’Etat sa vieille promesse électorale.

«Boune ne réclame qu’une seule chose, c’est la restauration de sa dignité et la réparation d’une injustice sociale qui ne sont rien d’autre que son érection en Commune», a fait savoir le porte-parole du Collectif pour la défense des intérêts de Boune, Babacar Diassé.

Et un autre responsable, Abdourahmane Lèye, de renchérir : «Aujourd’hui, tout Boune est debout, mobilisé pour l’érection du village en Commune. Car Boune a été disloqué entre plusieurs Communes. Ce qui fait qu’aujourd’hui, les populations ont le coeur meurtri et ne veulent qu’une seule chose : l’érection de Boune en Commune pour réparer le mauvais découpage administratif de 1996.»