Sonko: Quand la Politique s’invite à la crise (par Mamadou SOW)

0

Nous avons écouté le PRÉSIDENT SONKO qui est reste droit dans ses bottes d’opposant. Il a formulé un certain nombre de critiques, notamment la lourdeur des procédures d’exécution du programme de résilience économique , l’assouplissement des mesures par rapport à l ‘ouverture des lieux de cultes et celle progressive des écoles et des marches . En toute évidence M. Sonko est resté dans son rôle d’opposant en usant de l’arme de la critique ., posture plus aisée à assumer en ces temps de péril de la pandémie du siècle. Le PRÉSIDENT MACKY SALL a la lourde tâche d’etre au devant de la scène en sa qualité de chef de L’ÉTAT . Il doit gérer un crise dont personne ne connait ni l’issue ni les conséquence négatives multisectorielles. En meme tant en sa qualité de garant de la cohésion sociale, il doit etre a l’ecoute de son peuple. La gestion de la pandémie ne doit pas etre faite au détriment de la paix sociale.
Quant a la résonance du discours de PRÉSIDENT comparée a celle de MACRON, il n’y a pas de mimétisme, la COVID 19 a imposé au monde son PROPRE vocabulaire et ses propres concepts.:
Confinement, geste BARRIÈRES, port de masques , deconfinement, vivre avec le virus, une nouvelle vague, le pic épidémiologique, distanciation sociale ,j’en passe. Partout on utilise le même jargon le PRÉSIDENT ne pouvait utiliser autres vocables que ceux codifiés par la COVID dans la gestion de la communication de la pandémie
AUJOURD’HUI de l’avis des spécialistes, la COVID 19 est bien maîtrisée au SÉNÉGAL. Nous le devons surtout a la clairvoyance du Chef de l’etat , au dynamisme et a la compétence du personnel SOIGNANT et de l’appui et du soutien et surtout de l’adhésion de nos grands guides religieux ( communauté Mouride et Tijane)
Le SÉNÉGAL a ete SOLIDAIRE jusqu’ ici n’empruntons pas le chemin rugueux de la politique et continuons à croire a notre génie PROPRE .
Cette crise est partie pour durer sa résolution au SÉNÉGAL ne nous garantie aucunement son réglementaire définitif car un seul cas importé d’un pays voisin peut de nouveau faire resurgir le virus.
Maintenant le responsabilité de tous et de chacun est engagée. Si nous voulons gagner nous le pouvons.

Mamadou SOW
Chef de Cabinet du
Garde des SCEAUX

Leave A Reply

Your email address will not be published.