Sr – Harcèlement et chantage sexuel: Un faux capitaine arrêté pour

0

SENKABARU – Le faux capitaine, B. Boye de la Section de Recherche de Colobane, ressortissant Gambien et marié, a été déféré hier au parquet de Diourbel. Selon nos confrères de Source A repris par  Pressfarik, le mis en cause, se faisait passer pour le capitaine Alioune Ndiaye, nouveaux commandant de la section de recherche de Colobane. Il a été traqué par les éléments du commissariat de Diourbel.

D’après la même source, B. Boye utilisait cette fausse identité, pour piéger les femmes, satisfaire sa libido et collecter leurs images obscènes. Après avoir commis ces actes, il harcelait les victimes et les menaçait de publier les images obscènes, si elles ne respectaient pas ses instructions. https://googleads.g.doubleclick.net/pagead/ads?client=ca-pub-1061267829283799&output=html&h=280&slotname=6278719341&adk=1330105737&adf=3261117346&pi=t.ma~as.6278719341&w=763&fwrn=4&fwrnh=100&lmt=1619612705&rafmt=1&psa=1&format=763×280&url=https%3A%2F%2Fwww.igfm.sn%2Fle-faux-capitaine-de-la-section-de-recherches-arrete-pour-harcelement-et-chantage-sexuel&flash=0&fwr=0&fwrattr=true&rpe=1&resp_fmts=3&wgl=1&uach=WyJXaW5kb3dzIiwiNi4xIiwieDg2IiwiIiwiOTAuMC40NDMwLjkzIixbXV0.&dt=1619612705010&bpp=6&bdt=341&idt=327&shv=r20210426&cbv=r20190131&ptt=9&saldr=aa&abxe=1&cookie=ID%3D4ac07a9fa5275820-22c6fe99cab9002a%3AT%3D1611654767%3ART%3D1611654767%3AS%3DALNI_MZ6gDZtkryZ5ktEM8nR03xd7GTpgA&prev_fmts=0x0%2C763x280&nras=1&correlator=6576579612737&frm=20&pv=1&ga_vid=527274670.1611654795&ga_sid=1619612705&ga_hid=1890707749&ga_fc=0&u_tz=60&u_his=9&u_java=0&u_h=768&u_w=1366&u_ah=728&u_aw=1366&u_cd=24&u_nplug=3&u_nmime=4&adx=102&ady=1968&biw=1349&bih=625&scr_x=0&scr_y=0&eid=31060031%2C31060710&oid=3&pvsid=3615534033666736&pem=609&ref=https%3A%2F%2Fwww.igfm.sn%2F&eae=0&fc=1920&brdim=0%2C0%2C0%2C0%2C1366%2C0%2C1366%2C728%2C1366%2C625&vis=1&rsz=dM%7C%7CaeEbr%7Cp&abl=XS&pfx=0&fu=128&bc=31&ifi=3&uci=a!3&btvi=2&fsb=1&xpc=3RakEq4LG9&p=https%3A//www.igfm.sn&dtd=353

Parmi ses victimes, une élève du lycée de Diourbel a porté plainte au commissariat central de Baol pour stopper ces attaques et chantages insupportables. « Nous étions des amis sur Facebook. Il a monté mes photos avec d’autres photos, à caractère pornographique avant de les envoyer. Ensuite, il a menacé de les divulguer si je ne lui envoyais pas mes vidéos nues. J’ai exécuté sa demande » a-t-elle déclaré.https://googleads.g.doubleclick.net/pagead/ads?client=ca-pub-1061267829283799&output=html&h=280&slotname=6278719341&adk=1330105737&adf=749620034&pi=t.ma~as.6278719341&w=763&fwrn=4&fwrnh=100&lmt=1619612705&rafmt=1&psa=1&format=763×280&url=https%3A%2F%2Fwww.igfm.sn%2Fle-faux-capitaine-de-la-section-de-recherches-arrete-pour-harcelement-et-chantage-sexuel&flash=0&fwr=0&fwrattr=true&rpe=1&resp_fmts=3&wgl=1&uach=WyJXaW5kb3dzIiwiNi4xIiwieDg2IiwiIiwiOTAuMC40NDMwLjkzIixbXV0.&dt=1619612705016&bpp=4&bdt=347&idt=376&shv=r20210426&cbv=r20190131&ptt=9&saldr=aa&abxe=1&cookie=ID%3D4ac07a9fa5275820-22c6fe99cab9002a%3AT%3D1611654767%3ART%3D1611654767%3AS%3DALNI_MZ6gDZtkryZ5ktEM8nR03xd7GTpgA&prev_fmts=0x0%2C763x280%2C763x280&nras=1&correlator=6576579612737&frm=20&pv=1&ga_vid=527274670.1611654795&ga_sid=1619612705&ga_hid=1890707749&ga_fc=0&u_tz=60&u_his=9&u_java=0&u_h=768&u_w=1366&u_ah=728&u_aw=1366&u_cd=24&u_nplug=3&u_nmime=4&adx=102&ady=2470&biw=1349&bih=625&scr_x=0&scr_y=0&eid=31060031%2C31060710&oid=3&pvsid=3615534033666736&pem=609&ref=https%3A%2F%2Fwww.igfm.sn%2F&eae=0&fc=1920&brdim=0%2C0%2C0%2C0%2C1366%2C0%2C1366%2C728%2C1366%2C625&vis=1&rsz=dM%7C%7CaeEbr%7Cp&abl=XS&pfx=0&fu=128&bc=31&ifi=4&uci=a!4&btvi=3&fsb=1&xpc=UMuXJqhWy8&p=https%3A//www.igfm.sn&dtd=382

Selon le journal Source A, elle a ensuite ajouté que son détracteur lui exigeait des appels vidéos pour voir toutes ses parties intimes. 

Pris au piège, ce ressortissant gambien a été localisé par les éléments du Commissariat de Diourbel en collaboration avec ceux de la Brigade territoriale de Diamniadio et de Dakar, qui ont procédé à son arrestation.

Ce présumé maçon a reconnu tous les faits qui lui sont reprochés. Il dit s’être fait passer pour le capitaine, afin de se protéger. « Les amants de mes contacts m’appelaient parfois et menaçaient de me traduite en justice. Ainsi pour leurs montrer que je n’avais peur de rien, je me présentais comme le capitaine Alioune Ndiaye, commandant de la SR de Dakar », a expliqué B. Boye, lors de son interrogatoire.

Ce dernier a été poursuivi pour usurpation de fonction et collecte d’images à caractère sexuel. Il a par la suite été déféré mardi.