Variant Delta : « Beaucoup de jeunes sont dans les CTE et en cas graves » (Ministre de la Santé)

0

SENKABARU – Le ministre de la santé et de l’action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr, qui procédait au lancement de la vaccination « Johnson & Johnson » au centre de santé Philippe Maguilène Senghor, a indiqué que les jeunes sont énormément touchés et vont même en cas graves. Il a recommandé la vaccination et le respect des mesures barrières.

 « Il faut se rendre compte que nous sommes face à une 3e vague caractérisée par la présence du variant Delta qui touche énormément de jeunes. Beaucoup de jeunes sont dans les Cte et ils sont même des cas graves, donc il faut se lever comme un seul homme pour couper la chaîne de transmission parce que la progression est exponentielle et n’est pas proportionnelle à la capacité de lits que nous avons», annonce- t-il.

Interpellé sur les raisons de cette tension notée sur les vaccins, il estime : «Quand nous avons reçu les 324 000 doses d’AstraZeneca, nous avons estimé qu’il fallait l’utiliser en 1ère dose pour deux raisons fondamentales, parce que la date de péremption de ces doses était proche. Il ne fallait pas prendre le risque de les garder pour une 2e dose et de les perdre après. Mais aussi, on couvre le maximum de personnes, on leur installe une immunité sur une 1ère doses », souligne-t-il.

Avant d’ajouter que ce qui s’est passé était imprévu, notamment la recrudescence des cas en Inde, et cela ne lui a pas permis d’exporter sa production. « Ils ont fait de la rétention en disant qu’ils allaient traiter d’abord leurs compatriotes. Au courant du mois d’aout, des doses d’AstraZeneca, vont arriver », rassure le ministre.