Yahya Jammeh averti de ne pas retourner en Gambie

0

La Gambie a averti son leader évincé Yahya Jammeh de ne pas tenter de rentrer chez lui après son exil en Guinée équatoriale.La sécurité de M. Jammeh ne pourrait pas être garantie s’il revenait sans autorisation, a déclaré un porte-parole du gouvernement à la BBC.Un porte-parole du parti de M. Jammeh a déclaré qu’il pouvait revenir à tout moment.

Les voisins de la Gambie ont forcé M. Jammeh à s’exiler en Guinée équatoriale après qu’il ait refusé d’accepter sa défaite aux élections de décembre 2016.Après avoir pris le pouvoir lors d’un coup d’État dans cette destination touristique populaire en 1994, il a organisé des élections régulières, mais a ensuite été accusé de violations des droits humains, notamment d’exécutions extrajudiciaires, de torture et de détention arbitraire.

Yahya Jammeh ou le « grand braquage gambien »

Ces propos ont été diffusés au cours de l’année dernière lors des audiences publiques de la Commission vérité, réconciliation et réparation (TRRC) mise en place par son successeur, le président Adama Barrow.M. Jammeh a refusé de coopérer avec la commission.

Où est Yahya Jammeh ?

M. Jammeh a exprimé son désir de retourner dans son pays.Mais pour autant que l’on sache, il reste en Guinée équatoriale, à quelque 3 000 km de la Gambie. Le chef intérimaire du parti de M. Jammeh, Ousman Rambo Jatta, a refusé de dire quand exactement le chef évincé arriverait en Gambie. »Il est en route… Il peut être ici à tout moment », a-t-il déclaré à l’émission Focus on Africa de la BBC.